22 juin 2010

La porte d'entrée...

Au départ ce qui devait être quelque chose d'agréable s'est transformé en galère...

Quand nous avons fait refaire notre cuisine d'été l'année dernière (début des travaux début mai 2009),nous avons pensé à réhabiliter la porte d'entrée car vu qu'elle date de la construction de la maison (soit 1880), il y avait comme qui dirait des" jours"...

Et bien vous savez quoi plus d'un an après toujours rien...

Voici les raisons de notre menuisier (qui travaille pourtant bien mais qui bénéficie d'une sorte de poil au centre de chaque main !!!!)

                          - pas le temps au mois de juillet 2009, autres chantier prioritaires sur nous ...

                           - au mois d'août c'est les vacances...

                           - pas le temps au mois de septembre idem  juillet

                            - hiver trop rude

                             - printemps trop mouillé

                            - etc etc...

                            - et enfin ce matin il était convenu qu'il devait venir... 11h du matin toujours personne donc je me permets d'appeler pour juste avoir une petite idée!!!

la voilà : monsieur ne s'est levé car il a fait la fête de la musique..................

Autant vous dire que lorsqu'il a débarqué l'accueil fut un peu glacial...

Et la cerise sur le gâteau, ma porte qui était à l'origine de cette couleur

DSCF2292

Se retrouve bicolore...

Car il m'avait dit qu'il allait la décaper et utiliser le même bois (du chêne) afin d'obtenir la même couleur...

Je pense que le décapage fut un peu trop pénible et qu'il a zappé ce passage...

Et comme moi j'avais choisi un vernis incolore mat c'est bicolore...

Mais cela lui serait il venu à l'esprit de m'en parler? Bien sur que non il a débarqué la g..... enfarinée et j'ai découvert le poteau rose dans son camion...

Que faire si ce n'est fermé sa bouche car il en sortirait des choses pas très charitables...

Je vous montrerait la photo ce soir, vous vous rendrez compte de l'étendue des dégâts...

Et j'oubliais tout ceci pour la modique somme de 3000 euros....

J'ai envie de le trucider sur place..........

                              

Posté par marcovic à 11:57 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires sur La porte d'entrée...

    Euh...

    tu ne vas tout de même pas lui payer cette somme ? Tu as des recours car il n'a pas honoré sa part du contrat !!! Il a des assurances ne t'inquiète pas. Il y a la malfaçon et compte-tenu que c'est un "homme de l'art", il aurait dû et pu prévoir le résultat qu'il en est ressorti et il aurait dû t'en parler !

    Posté par Schéhérazade, 22 juin 2010 à 12:19
  • c'est un manque de professionnalisme. il ne faut pas payé une telle somme ca ne faut pas le travail effectué et de plus il t'as fait passienté assez longtemps ne te laisse pas faire et bon courage
    c'est dommage car ta porte est magnifique
    irene les p'tites trouvailles d'antoine

    Posté par lereculeyirene, 22 juin 2010 à 12:51
  • Si vous voulez faire une procédure, la première chose à faire, une lettre recommandée AR; à votre menuisier avec les motifs de votre mécontentement lui donner une date précise pour sa réponse 10j ou 15 j il doit répondre, après en fonction de sa réponse : s'il veut bien refaire le travail pas de problème
    si pas de réponse il est dans son tord alors soit vous avez auprès de votre banque ou assurance maison le défense recours sur votre contrat expliquez et suivez leurs conseils.
    Homme de l'art ou pas il doit fair son travail correctement. Ne payer rien en attendant la réponse. Vous pouvez déposer l'argent sur un compte sequestre pour vous couvrir éventuellement
    Bonne chance

    Posté par yvette, 22 juin 2010 à 15:36
  • Tu as gardé ton calme, Comment as tu fait ?
    A ce soir
    Bises
    Nathalie

    Posté par EspritMonogramme, 22 juin 2010 à 17:14
  • moi je paye qu'une fois le travail fini, et là il est hors de question que je payerais pour un travail mal fait!!
    en plus ta porte est si belle , quel gâchis!
    véro

    Posté par amour du temps, 22 juin 2010 à 17:54
Poster un commentaire